Texte sur bandeau
sur bandeau ligne 2

Journée Technique pour l’installation de nœuds de la blockchain ARK Education

par Pierre Boulet, paru le 04/02/2020
blockchain dématérialisation

Les technologies blockchain bouleversent l’économie et l’industrie. Le Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse est à l’initiative d’un groupe de travail numérique (GTnum) Blockchain Éducation France, porté par l’université de Lille.

Le Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse est à l’initiative d’un groupe de travail numérique (GTnum) Blockchain Éducation France, porté par l’université de Lille.

Pour l’éducation, cette technologie inspire, au niveau international, entre autres, le projet que tout citoyen puisse retrouver en ligne et partager de façon sécurisée, à tout moment de sa vie, ses certificats : diplômes, relevés de notes ou d’acquisition de compétences, attestations de formation continue, open badges…

Pierre Boulet, vice-président transformation numérique et Perrine de Coëtlogon, chargée de mission blockchain & éducation, co-porteurs du GTnum, organisent le 6 février une réunion technique. L’objectif est d’installer les nœuds d’une instance de la blockchain ARK Éducation, développée par ARK.io. Cette blockchain sera hébergée et gérée par un consortium d'acteurs de l'enseignement supérieur. Sa première application clé en main sera le service BCdiploma.com, permettant d'émettre des diplômes, attestations, certificats et open badges sécurisés et accessibles en ligne. Une partie des participants travaillera sur divers scenari des demandes les plus fréquentes des étudiants, anciens étudiants et employeurs à la Direction de la Scolarité.

RENATER, membre du groupe de travail, installera prochainement un nœud de l’infrastructure européenne de service blockchain, EBSI, fruit du travail du Partenariat Européen de la Blockchain dont le GTnum est membre actif.

Sur ce sujet, un consortium international d’universités mené par le MIT Media Lab attire l’attention avec la sortie de son livre blanc sur les certificats numériques ce 6 février... La solution expérimentée par Blockchain Éducation France a pour vocation à s’inscrire dans ce mouvement.

La journée du 6 février s’adresse aux chercheurs en informatique, ingénieurs, DSI et services de scolarité de l’enseignement supérieur et de l’éducation nationale.

Le groupe de travail avait jusque-là refusé de réaliser des tests sur des solutions fonctionnant sur des blockchains énergivores, ce qui n’est pas le cas de la technologie ARK qui fonctionne par preuve d’enjeux déléguée.

Les participants à cette journée (en présentiel et à distance), outre ARK.io et BCdiploma, sont : Université de Lille, RENATER, CANOPE, France Éducation International, CRI-Paris, Agence Erasmus+ France, Université de Grenoble-Alpes, Université de Lorraine, La Catho Lille, Université Polytechnique des Hauts de France, EM Lyon, Université de Bourgogne, Université de Nantes, INRIA, CEA.

Commentaire du 25 février 2020 de Pierre Boulet

Retrouvez à blog.ark.io/ark-bcdiploma-showcasing-ark-technology-at-the-university-of-lilles-technical-day-854d90a537f4 l'article parlant de cette journée sur le blog d'ARK.


Commentaires

Commentaires (0)

Aucun commentaire trouvé !

Ajouter un commentaire

Écrire un commentaire